NeuroFeedback pour accompagner les personnes qui ont eu un AVC

A ce jour, peu d’études ont exploré le potentiel du neurofeedback dans l’amélioration des performances motrices après un AVC, comme alternative ou en complément des thérapies traditionnelles. Des chercheurs de l’Université de Rennes, du service Médecine Physique et Réadaptation et du service de Radiologie du CHU de Rennes se sont intéressés à cette problématique2. Ils ont réalisé une première étude exploratoire visant à étudier la faisabilité et l’efficacité de l’entraînement par neurofeedback chez quatre patients présentant divers degrés de déficience motrice d’un membre supérieur à la suite d’un AVC. Ces personnes ont suivi un protocole d’entraînement intensif, pendant lequel l’activité de deux zones distinctes du cerveau impliquées dans le contrôle moteur était enregistrée, soit par IRMf et EEG, soit par EEG seul. Le retour d’information de cette activité était visuel et consistait en une balle jaune se déplaçant dans une jauge proportionnellement aux informations recueillies par l’EEG et l’IRMf.

 

Les premiers résultats sur la faisabilité de cette technique sont encourageants : lorsque l’activité des neurones reprend dans les zones clés de récupération motrice, le cerveau perçoit une « récompense » par une augmentation de la jauge. Il comprend qu’il est sur la bonne voie et continue l’exercice de la même façon. A l’inverse, lorsque la jauge diminue, le patient parvient à auto-réguler son activité cérébrale pour corriger le tir. Les stratégies employées par les patients pour contrôler le mouvement de la balle ont toutes été d’utiliser l’imagerie motrice du membre affecté. Certains évoquaient des tâches simples et répétitives (image mentale d’ouverture et fermeture de la main, tenir quelque chose avec la main), d’autres se sont engagés dans l’imagerie de tâches plus complexes (peignage imaginaire des cheveux, repassage). De façon intéressante, les auteurs de l’étude ont observé que les stratégies plus élaborées étaient aussi les plus efficaces pour moduler l’activité cérébrale.

 

Du côté de l’efficacité fonctionnelle, des améliorations motrices ont été obtenues chez deux patients sur les quatre testés. Ceci soutient l’hypothèse que le neurofeedback peut déclencher une réorganisation fonctionnelle des régions motrices affectées, en exploitant la plasticité cérébrale. Les chercheurs vont ainsi pouvoir affiner le type de patients pouvant s’attendre à des résultats positifs. Ils souhaitent par la suite mettre en place une étude randomisée afin de comparer ces résultats à ceux d’une rééducation traditionnelle.

Image de Tim Mossholder
une handicapée
Enfant en fauteuil roulant

Qu’est-ce que le neurofeedback Dynamique® ?

C'est une technologie avancée issue des neuro-sciences qui offre un entraînement au cerveau, lui permettant de fonctionner de façon optimale. Cette méthode a été développée par les psychologues cliniciens Drs Valdeane et Susan Brown.​ Ce n’est pas un traitement médical, c’est une méthode douce non invasive et sans douleurs qui ne nécessite aucun diagnostic. Le Neurofeedback Dynamique NeurOptimal® donne à votre cerveau les informations dont il a besoin pour se réguler, se réorganiser. ​Imaginez que vous ne vous soyez pas vu dans un miroir depuis longtemps. Une fois que vous voyez votre reflet, vous commencez naturellement à vous ajuster. Le miroir fourni les informations dont vous avez besoin pour le faire. Il en est de même avec le cerveau qui a la capacité de s’autoréguler lorsqu’il reçoit les bonnes informations. Cette méthode fournit au cerveau ces informations par des interruptions du son que vous écoutez pendant votre session.

Comment se passe une session NeurOptimal®

Vous serez invités à remplir un formulaire qui permettra de mesurer vos progrès. Puis vous serez confortablement installés de manière à vous détendre pour passer un moment agréable. Deux petits capteurs seront appliqués sur votre cuir chevelu et des clips sur vos oreilles. Les capteurs vont détecter l’activité électrique de votre cerveau. Vous écouterez de la musique et vous pourrez fermer les yeux si vous en ressentez l’envie. Les enfants pourront lire un livre ou regarder une vidéo. Aucun effort ne vous sera demandé pendant la session. Vous n’aurez qu’à vous détendre et profiter des 33,5 minutes pendant lesquelles le cerveau se réorganise.

Les Bienfaits !

Le Neurofeedback Dynamique NeurOptimal® agit sur tous les plans, physique, psychique et émotionnel. Comme le système nerveux central de chacun est différent, on ne peut prédire le temps que le cerveau prendra pour se réguler mais cela ne dépend ni de l'âge ni de l'ancienneté des symptômes. Tout comme le temps qu'il faut pour apprendre à lire, c'est un processus et chacun apprend différemment. Le nombre de sessions dépend également de vos objectifs. Toute session de Neurofeedback Dynamique® que vous aurez faite vous servira toujours et ne sera jamais perdue.